En 2005, Mélissa Blanc commence ses études en danse contemporaine et classique au CRR de Poitiers. Cela lui permet de poursuivre son apprentissage du théâtre, débuté à 7 ans, durant divers trainings. Elle y rencontre la chorégraphe, Julie Coutant de la compagnie La Cavale qui lui permet d'éprouver la danse dite « osseuse ». Elle entre en CEPI et obtient son DNOP en danse contemporaine au terme de deux années consécutives. Elle poursuit alors sur une année en formation professionnelle du danseur à Bordeaux.

Elle expérimente succinctement la danse jazz et le hip-hop ; mais reste particulièrement ancrée dans la danse contemporaine, qu'elle approfondie aux contacts d'Ingeborg Liptay, de Shlomi Tuizer et d'Edmond Russo ainsi que de Maëva Berthelot et de Kim Kohlmann (danseuses d'Hofesh Shechter),de Michelle Rust (danseuse de Domminique Baguouet), de Samuel Wentz (danseur de Trisha Brown) et de Francesca Caroti (danseuse d'Anne-theresa de Keersmaeker).

Elle découvre également la technique Feldenkraïs qui lui permet d'accroître considérablement la conscientisation de son corps.

En parallèle, elle suit une année d'apprentissage à PREPASUP de Paris et valide une première année à l'Ecole Européenne Supérieure de l'Image de Poitiers.

En 2013, le Festival Européen du Court-métrage lui commande une pièce: La Léda, rétrospective Dali, qu'elle présente au Fresnoy, studio national des arts contemporains de Lille.

En 2014, elle entre sur invitation de la chorégraphe Valérie Rivière dans la compagnie Paul Les Oiseaux à Bordeaux. pour être interprète dans la création “Toutes les filles devraient avoir un poème”.

Mélissa partage son temps entre création chorégraphique, création plastique et travail de production, elle collabore notamment avec Chloé Hernandez Camus et Orin Camus au sein de la compagnie Yma, ainsi qu'avec le linguiste Jean-Rémi Lapaire et le danseur-chorégraphe Jean Magnard autour de la gestualité co-verbale.

Ce travail expérimental s'exporte au sein de colloques ou de journées d'études sous forme de conférence dansée (au nombre de trois).

En 2015, Mélissa rencontre Hafiz Dhaou et Aïcha M'barek et entre dans la compagnie Chatha pour effectuer une reprise de rôle sur la pièce "Sacré Printemps".